Analyse financière de l’industrie auxiliaire navale de l’Espace Atlantique

Cette activité se concentrera sur l’examen des instruments financiers existants et nouveaux. Face à la situation financière incertaine de l’économie européenne et à la réduction significative du nombre de cahiers des charges dans l’industrie maritime mondiale, cette activité est essentielle ; bien qu’il y ait des signes de revitalisation, la croissance du secteur naval de l’Espace Atlantique demeure fragile. L’économie maritime est la clé de la croissance locale au niveau régional, avec à sa tête des organisations de petites tailles et de tailles intermédiaires.

Ainsi, cette analyse fournira de nouvelles approches et instruments pour l’innovation dans le secteur en général ; elle sera basée sur les conclusions du projet AuxNavalia et actualisera les analyses financières à partir de données plus récentes (depuis 2009) pour le secteur de l’Espace Atlantique. Le produit final de l’étude, combiné aux études développées dans le cadre du projet AuxNavalia, servira de base pour la future planification du secteur. La période de validité des projections futures sera de 10 ans.

Etude sur les opportunités d’affaires de l’industrie auxiliaire navale de l’Espace Atlantique

L’étude identifiera des opportunités d’affaires, en se focalisant plus spécifiquement sur la sécurité dans différents zones géographiques mondiales en prenant en compte l’ensemble des économies émergentes (ex : Brésil, Russie, etc.), la demande pour des services et produits innovants (ex : équipement de réponse, énergie marine renouvelable) à la fois du point de vue international et régional, ainsi que l’exploration de zones isolées et naturellement hostiles (ex : l’Arctique).

IDans un marché hautement compétitif et exigeant, la durabilité du secteur auxiliaire naval dans l’Espace Atlantique dépend de son habileté à se diversifier et à chercher ces nouveaux marchés, produits innovants et nouveaux services de sécurité. Suivant ce procédé, les opportunités d’affaires devront être recherchées à l’échelle internationale et soutenues par (i) une longue documentation de l’état du secteur dans la région, et (iii) par la démonstration de la flexibilité et de la capacité d’innovation pour s’adapter à une gamme diverse de bateaux et de services.

Conception de modèles de plan d’affaire pour les PME de la construction navale de l’Espace Atlantique

Le secteur se verra offrir la possibilité de s’établir solidement sur le marché international en prenant en compte la situation présente et les projections sur le moyen-terme (ex : les 10 prochaines années). Cet objectif sera achevé par le développement de 3 modèles de plan d’affaire ; ils se baseront sur différentes zones géographiques issues de la cartographie des opportunités d’affaires et s’adresseront aux besoins des entreprises de trois tailles différentes (en terme de production et de capacité de chiffre-d‘affaire annuel).

Les informations obtenues dans les 2 activités précédentes, combinées au transfert de connaissance des activités d’AuxNavalia, constituent les conditions du marché et les exigences de sécurité dans lesquelles les entreprises doivent opérer. Les modèles démontreront la manière dans lequel le nouveau savoir peut être intégré à la structure de l’entreprise et indiqueront comment des produits nouveaux et innovants peuvent être développés et commercialisés. Les modèles seront génériques de nature à ce qu’ils puissent être modifiés et adaptés aux besoins des différentes entreprises du secteur.

Pilotage de cas de plan d’affaire – Etudes de cas

Les entreprises seront sensibilisées quant à l’intérêt d’investir dans l’innovation et de l’impact que cela peut avoir sur le développement des affaires et des produits, en se focalisant sur la sécurité. Les modèles de plan d’affaires à intégrer résulteront du développement d’une série d’études de cas. Les études de cas se concentreront sur:

Programme de transfert d’innovation et de technologie de l’industrie auxiliaire

Basé sur le succès de cette activité déjà présente dans le projet AuxNavalia (10 projets de R+D+I conçus et plus de 35 millions€ y résultant jusqu’à aujourd’hui), de même que sur l’expérience et les leçons acquises par les organisations participantes, cette activité promouvra la collaboration entre l’industrie auxiliaire de la construction navale et les centres technologiques de R+D+I. Ainsi, les nouvelles lignes spécifiques de recherche et les services seront développés dans un premier temps pour renforcer la compétitivité du secteur et sa capacité d’innovation, plus spécifiquement dans le domaine de la sécurité. A la différence du projet AuxNavalia, le projet AuxNavaliaPlus incorporera les résultats des activités précédentes. Un catalogue des projets européens actuels de R+D+I afin d’encourager la participation des entreprises dans de tels projets sera produit, ainsi que de faciliter la compréhension entre les 2 entités.

Service d’information de l’innovation et de la technologie

Un service permanent de veille technologique pour l’industrie auxiliaire de la construction navale sera introduit dans l’Espace Atlantique. Cela permettra aux entreprises d’être informées à propos des développements les plus récents, des services, des techniques et des méthodes appliqués ou ayant un potentiel d’être appliquées au secteur. L’activité inclura des visites d’étude des entreprises et des régions les plus compétitives dans le domaine de la construction navale en Europe, ce qui permettra de procéder à un benchmark de l’Espace Atlantique par rapport au marché international.

Préservation de la connaissance et transfert de savoir-faire pour l’industrie auxiliaire du secteur naval

Ce service a pour objectif d’aider l’industrie à devenir plus compétitive par le maintien et le transfert de connaissance et d’expérience d’une génération à une autre et ce dans chaque entreprise. Un modèle de réseau de collaboration permanent et efficace pour gérer la connaissance et l’expérience sera promu, puisque ce savoir-faire forme la base nécessaire à la création de nouveaux produits et services, ainsi qu’à l’introduction de processus d’innovation. La nécessité d’implanter cette activité est l’une des leçons apprises durant le projet AuxNavalia par l’ensemble des partenaires, puisque cette perte de connaissance et d’expérience est courante en situation de crises quand les entreprises réduisent leurs effectifs et que de nombreux ouvriers expérimentés sont contraints de partir prématurément et ce de manière dramatique. Récupérer cette perte de savoir-faire est très difficile, et rend l’introduction de nouvelles connaissances et de nouveaux processus d’innovation plus fragiles et moins fiables.

Agenda de l’innovation

Le document résultant de cette activité posera les fondements d’un développement théorique et d’une mise en œuvre pratique de toutes les formes d’innovation dans les années à venir, basé sur une combinaison unique de perspectives d’affaires chiffrées, d’expérience passée et d’aspirations futures, qui garantiront un agenda d’innovation mature ayant le potentiel d’améliorer la sureté et la sécurité maritime. C’est l’activité finale du projet, et l’agenda sera dédié à la dissémination de l’information qui sera collectée à ce moment-là. Il sera promu (de façon permanente en dehors du projet) à travers le site internet de la Shipbuilding Atlantic Platform. La caractéristique spécifique de cet agenda sera le fait qu’il tire son origine des bonnes pratiques, i.e. le développement de plan d’affaires, et, sur la base de ceci, sur l’interaction avec l’industrie.